Accueil > Pompe à chaleur piscine > Prix pompe à chaleur piscine

Prix pompe à chaleur piscine

La pompe à chaleur piscine s’avère nécessaire si vous envisagez de profiter de votre piscine à tout moment de l’année. De type air-eau ou sol-eau, elle représente l’unique solution économique et fiable pour avoir de l’eau de piscine chauffée à bonne température quand vous voulez.

Combien coûte une pompe à chaleur piscine ?

Certains modèles de pompes à chaleur piscine ont une fonction réversible. Elles peuvent ainsi réchauffer votre piscine quand la température extérieure est trop basse, ou au contraire la rafraîchir lorsqu’il fait trop chaud. Les prix d’une pompe à chaleur piscine varient donc en fonction de l’option que vous choisissez. Ainsi, si vous optez pour une PAC pour chauffer uniquement votre piscine, votre budget sera de :

  • 600 à 1000 € pour une piscine de 3m3 ;
  • 1000 à 2000 € pour une piscine allant jusqu’à 50 m3 ;
  • 2000 à 3000 € pour une piscine de plus de 60 m3 

Si vous choisissez une pompe à chaleur réversible, il va falloir compter sans les frais de maintenance, d’installation, car ce type de PAC nécessite assez de travaux pour sa mise en œuvre.

  • Rien que pour la pompe à chaleur air-eau, environ 12000 €
  • Pour une pompe à chaleur sol-eau environ, 14000 €

Ces prix peuvent toutefois paraître conséquents, mais ne perdez pas de vue qu’elles jouent un double rôle.

Pompe à chaleur piscine : aides et subventions

Pour évaluer ce que vous coûte concrètement une pompe à chaleur, il faut compter en plus du prix d’achat, les coûts d’installation. Pour vous aider à vivre dans un cadre agréable, plusieurs organismes encourageant l’utilisation des énergies renouvelables vous octroient de nombreuses aides et subventions. Il s’agit de :

  • L’Anah : c’est un organisme qui octroie une somme de 1600 € pour les ménages ayant des revenus modestes et les propriétaires bailleurs, 2000 € pour les foyers aux revenus encore plus modestes afin de les aider dans la réalisation de travaux d’économie d’énergie.
  • Les primes d’énergie : lorsque vous optez pour l’installation d’une PAC air-eau, vous pouvez bénéficier de cette aide de l’État avec un chèque de plusieurs centaines d’euros
  • Le crédit d’impôt : cette aide est accordée à ceux qui résident en France et qui désirent faire des travaux d’économie d’énergie dans leur résidence principale. Ces travaux doivent se faire par un professionnel certifié REG.